730 jours pour apprendre et maitriser le japonais.

Pour vivre et travailler au Japon, la langue, le japonais représente la barrière infranchissable pour la plupart des gens.

Apprendre le japonais tout seul, apprendre le japonais depuis son canapé, ça fait peur.

On se dit :

Et si je fais des fautes, j’aurai du mal ensuite a les corriges.
Je n’ai pas envie de commencer sur de mauvaises bases
Je préfère attendre d’être au Japon pour commencer.

Attendre d’être au Japon pour apprendre la langue, bien poser les bases, avoir les soutiens et toutes les opportunités pour pratiquer la langue. Etre en Immersion totale sur place, semble la solution rêve…

Mais il y a un bémol :

Une fois au Japon, vous n’avez que 760 jours pour apprendre et maitriser le japonais. C’est tout.

760 jours = 2 x 365 jours = 2 ans

2 ans, c’est la durée maximale autorisé par l’état japonais pour étudier le japonais au Japon.

Comment ça se passe ?

C’est simple, lorsque le Japon vous délivre un visa étudiant pour étudier la langue japonaise dans une école ou autre. Ce visa est limite à un an.
Vous avez donc droit à 12 mois pour apprendre la langue.

Au-delà, il faut faire une extension de visa. Cette extension est limite à 12 mois. Donc au maximum, vous ne pouvez faire que 24 mois, 2 ans à apprendre le japonais dans une école de japonais.

Si vous voulez continuer à apprendre le japonais après ça… Il faut s’inscrire à l’université japonaise… dans un cursus japonais, pour apprendre le japonais classique etc. ce n’est plus du tout level débutant.

C’est HIGH HIGH HIGH HIGH HIGH HIGH HIGH HIGH LEVEL
Puisque les japonais eux même après 12 ans d’études y accèdent et ont du mal parfois avec les cours…(Faut dire apprendre 6 000 kanjis c’est chaud)

L’autre aspect, c’est qu’on se dit souvent qu’une fois au Japon, on aura plus de temps. On aura le temps de se concentrer sur l’apprentissage de la langue.

La vérité, c’est que si vous ne trouvez pas le temps là ou vous êtes. Vous aurez probablement du mal à trouver plus de temps une fois au Japon…

Pourquoi ?

Parce que le temps, c’est la chose plus précieuse au monde. Vous et moi, on a que 24h dans une journée. On peut toujours avoir plus d’argent dans une journée. Mais on aura toujours 24 heures. Pas plus… pas moins.

Et ça vaut pour tout le monde.
Le temps c’est l’égalisateur universelle.

Que vous soyez riche, pauvre, que vous viviez sur une ile, que vous soyez vieux ou jeune. Vous avez les mêmes 24 heures que tout le monde sur terre.

Ce qui fait la différence entre nous, entre les hommes, c’est comment on utilise nos 24 heures.

Certains vont passer leur temps à jouer, d’autres à apprendre et se développer, d’autres a switcher entre les deux, d’autres à dormir, d’autres à manger… bref chacun à sa manière d’utiliser le temps.

Mais votre réussite, votre avenir est entièrement lié à comment vous utilisez votre temps. Car le truc c’est qu’on ne change pas du jour au lendemain.

  • On n’apprend pas à parler japonais en 1 jour.
  • On ne devient pas médecin en une nuit,
  • On ne devient pas ingénieur en 2 jours,
  • On ne devient pas basketteur en 1 jour,…

Tous ce que vous voulez devenir, il faut le faire, il faut pratiquer tous les jours, pendant des années parfois, avant de le devenir.

Il n’y a pas de raccourci.

D’ailleurs, pour connaitre les possibles raccourcis, il faut toujours d’abord emprunter le chemin le plus long. Avant de trouver un raccourcie. Si on emprunte le raccourcie dès le début sans savoir qu’il existe un autre chemin… ce raccourcie devient le chemin par défaut.

Ce que je veux dire, c’est que pour y arriver. Il faut donner de sa personne.Il faut le faire tous les jours, sur le long terme.
Jusqu’à atteindre un objectif fixé à l’avance.

Pour le japonais, vous pouvez avoir comme objectif d’étudier au Japon, de vivre au Japon et donc d’y travailler ou juste, d’y voyager. Mais c’est ultra important d’avoir un objectif clair et précis.

Lorsque j’ai commencé à apprendre le Japonais, c’était dans l’optique de vivre, et de travailler ici. C’est ce qui m’a poussé à continuer, à avancer. Mon objectif était clair, apprendre le japonais jusqu’à être capable de travailler au Japon.

Et c’est ce que j’ai fait, malgré le fait, que je ne suis pas passé par une école de langue, ou une fac de langue, et que je n’ai décroché aucun niveau du JLPT.

Si vous pouvez voir clairement vos objectifs, et bosser pour les réaliser. Si vous apprenez à gérer votre temps, à l’utiliser comme un levier pour atteindre un autre niveau.

Ce sera une partie de plaisir, parsemé de quelques difficultés qui vous rendront plus fort.

Maintenant, il a une idée reçu que j’aimerai adresser.

Je ne sais pas pour vous mais, quand on apprend les langues. On toujours plus de lecture, d’écoute que d’expression oral.

Quand on commence à comprendre ce qu’on écoute, ce qu’on regarde comme Drama ou anime. On est content, on est fier, et on a parfois tendance à penser que c’est bon. On est capable de s’exprimer en japonais.

Le truc, c’est que la compréhension, l’écoute, ce n’est qu’une partie de l’équation.

X + Y = Japonais

Ici, l’écoute, la compréhension, ce n’est que le X.

Le Y est d’un tout autre level. Le Y c’est l’oral, c’est parler la langue. Et malheureusement, comprendre une langue ne signifie pas PARLER une langue.

Ce sont deux choses bien distinctes.

Par exemple, il y a énormément de gens, qui comprennent leur langues maternelles, différente de la langue du pays. Mais qui sont INCAPABLE de la parler.

A chaque fois qu’ils essayent de faire des phrases, le cerveau bloque. D’une part, ils ne savent pas ou piocher, quoi piocher, comment prononcer, comment faire une phrase correcte, comment aligner les sons pour que cela fasse sens.

Cela peut vous paraitre étrange mais c’est une réalité.
La Parole, le langage, et l’écoute sont lies, mais l’un n’implique pas forcement l’autre.

Parce que la parler une langue, ça ne vient que par la pratique.
Pour apprendre une langue, l’écoute ne SUFFIT PAS.

Comme le bébé qui vient de naitre, vous devez balbutier d’abord. Dire des trucs que vous seul comprenez.
Faire des phrases incorrectes.
Partir dans des délires hilarants.

C’est une étape OBLIGATOIRE. Vous ne pouvez pas arriver à la maitrise d’une langue sans passer par là.

C’est pour ça qu’il ne faut pas avoir honte de faire de fautes. Qu’il ne faut pas avoir PEUR de faire des erreurs, de dire des conneries, ou de se planter pendant un entretien ou autre.

C’est comme ça qu’on progresse et uniquement comme ça.

A ce propos, selon vous quelle est la différence entre Œil de Faucon (un indien ayant appris l’anglais sur le tas) et Maitre Yoda (Star Wars… je n’ai pas besoin de le présenter plus que ça…) ?

D’un point de vue linguistique, les deux parlent un « broken english » (ou french)

Œil de Fauchon :

Moi boire eau de la rivière. Toi boire eau robinet.

Maitre Yoda :

« Le côté obscur de la Force, redouter tu dois. »

Et pourtant,… les deux parlent de façon compréhensible.
On arrive parfaitement à comprendre ce qu’ils veulent dire.

Mais on a plus de respect pour l’un que pour l’autre…
Pourquoi ? Parce que l’un maitrise la FORCE et l’autre pas ?

(Maitre Yoda a 900 ans, mais ne maitrise toujours pas l’anglais… et je suis sur ce que a son époque ce n’est pas les manuelles qui manques.)

Ce que je veux partager avec vous. C’est que ne pas parler parfaitement une langue. Ce n’est pas toujours un handicap.

En particulier, lorsque vous avez un domaine d’expertise, dans lesquels vous êtes reconnu, et respecté.

Et si vous n’avez pas encore cette expertise, pas de panique. Continuez de bosser, d’apprendre, de vous développer, de rester curieux et vous allez y arriver.

Le tout c’est de le faire.

Fais le ou ne le fais pas, il n’y a pas d’essai.

On vous jugera.
Vous serez critiqué.
Vous serez ridiculisé.
Puis on vous demandera comment vous avez fait.LOL.

Le Japonais n’est pas difficile. Ce qui l’est c’est de commencer, et d’établir un système, permettant d’avancer.

C’est comme s’acheter un véhicule.
Une fois que avez le véhicule, tout ce que vous avez à faire c’est de mettre de l’essence (ou de le charger si c’est une électrique), et il vous emmènera du point A au point B.

Votre véhicule, c’est le système que vous avez mis en place pour apprendre la langue :
– Lun., Mer., Ven., Dim. : 1h échange avec japonais
– Mar, Jeu : grammaire + d’exercices
– Dim, Mer : visionnage de Drama/ bangumi
– Mar, Jeu : manga en japonais
– …

Et l’essence, l’électricité, c’est l’EXECUTION.
Si vous faites ce que vous avez prévu. Si vous agissez sur votre plan, votre système même en en faisant seulement un quart.

Votre véhicule va avancer.

Vous allez avancer. Vous allez progresser, vous sentir plus à l’aise en japonais, plus confiant, et cela vous donnera plus de motivation pour venir au Japon.

Bon je commence a faire long mais, juste histoire de résumer.
Venir au Japon en partant de 0 n’est pas forcement la solution. Car une fois sur place, vous n’avez que 760 jours pour maitriser la langue.

Si vous ne trouvez pas le temps maintenant, pour commencer à apprendre la langue. Vous aurez probablement du mal à trouver du temps plus tard. On a jamais plus de temps… seulement 24 heures, 1 440 minutes, 86 400 secondes dans une journee.

L’important c’est justement comment vous utilisez votre temps. Jour après jour, heure après heures, minutes après minutes. Seconde après seconde. Ce que vous faites aujourd’hui déterminera ce que vous ferrez demain, et surtout qui vous serrez.

Donc ne gâchez pas votre temps, c’est ce que nous avons de plus précieux.
Avoir des objectifs clairs et précis, avoir un plan, même foireux, c’est toujours mieux que de se lancer sans avoir aucune vision de ce que vous voulez vraiment atteindre.

Car quand ce sera difficile, quand vous serez confronter à des problèmes qui vous paraitront insurmontable. C’est cette vision, ce sont ces objectifs qui vous pousseront au-delà de vos limites. Pour réaliser ce que d’autres pensent impossible.

Les erreurs, la peur, l’angoisse font partie du chemin. La plupart des gens cherchent a les éviter. Mais la plupart du temps, ce sont grâce à nos erreurs que nous grandissons, nous devenons plus intelligent, plus fort physiquement (par l’entrainement pour ne plus échouer) et mentalement (rebondir encore et toujours).

Donc ne vous y tromper pas, jeter vous a l’eau, faites des erreurs, accrochez-vous, observer, copier ce qui marche, et faites pareil. Percer le système qui va vous permettre de nager. L’enchainement, ou les enchainements, qui vont faire que vous n’allez plus couler, mais avancer. C’est comme ça que vous aussi, vous allez apprendre à nager.

Si vous n’échouez pas, c’est probablement que vous ne prenez pas assez de risque. Et si vous ne prenez pas assez de risque, c’est que vous viser le status quo.
Changer n’est pas facile, ça demande des sacrifices, ça fait mal parfois, mais c’est le prix à payer pour réaliser ses rêves. Et quand vous regardez en arrière, ça, ça n’a pas de prix.

Merci d’avoir lu jusqu’au bout.
Et bon courage pour la suite, je sais que vous pouvez et que vous allez y arriver.

Si ce contenu vous a plu.
Si vous aussi, vous voulez vous lancer dans l’apprentissage du Japonais.
Si vous aussi, vous souhaitez, trouver ou encore mieux, créer votre place au Japon.
Vous avez encore accès à ce pack de formations en promo

Vous y découvrirez notamment :

  • Comment apprendre le japonais en autodidacte ? Même si, vous partez de zéro.

  • Comment apprendre les Kanas et les retenir à vie ? C’est la base pour lire et écrire le Japonais.

  • Comment atteindre un niveau courant en Japonais en autodidacte ? Vous permettant de travailler au Japon sans avoir à faire une école de langue.

  • Comment faire un CV japonais pour trouver un stage, un VIE ou un emploi au Japon ? Et pourquoi ce CV est indispensable même si vous ne parlez pas un seul mot de japonais.

  • Comment Trouver des correspondants et amis japonais ? C’est l’élément clé de l’apprentissage du Japonais, et pourtant le plus sous-estimé. Sans correspondants et amis japonais, je n’aurai jamais réussi au Japon.

Et bien d’autres sujets qui vous aideront à passer au niveau supérieur et à réussir au Japon.

Attention ce pack n’est pas pour tout le monde !

Ces formations ne sont pas des cours magistraux.
C’est comme si on se prendrait du temps tous les deux. Qu’on s’installerait à une table de café.
Que je vous expliquerais comment faire X, Y sous forme de schémas, de dessins, etc…
Que je vous expliquerais pourquoi ça marche.
Et quelles sont les étapes exactes à recopier, à faire, ou à adapter pour que ça marche aussi pour vous.

Le truc, c’est qu’ensuite, il faut implémenter tout ça, passer à l’action, agir, exécuter.
Si vous n’êtes pas prêt à agir. Si vous n’êtes pas prêt à passer à l’action, à prendre des risques pour réussir. Ce n’est pas pour vous.

Si vous avez vraiment faim du Japon.
Si pour vous, vivre au Japon est une priorité, une rêve que vous ne pouvez pas abandonner. Si vous en avez marre de votre situation actuelle, que vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, en passant à l’action sur des méthodes, des stratégies qui ont déjà données des résultats.

Alors ce pack est parfait pour vous.

Vous avez encore quelques jours pour y accès aux conditions actuelles, donc profitez-en maintenant. Ce serait dommage de procrastiner et de passer à côté de la promo en cours, alors que ça peut vraiment vous aider…

Dans tous les cas, bon courage pour votre aventure au Japon.
Et peut-être à plus tard au Japon.

Peace & Action
(。•̀ᴗ-)و ✧

Wilde.

Ajoutez moi sur LINE (。•̀ᴗ-)و ✧

Pour vous aider à bien démarrer ou progresser dans votre l’apprentissage du Japonais. Je vous offre ce livre, (normalement vendu 2,99), dans lequel j’aborde les 4 piliers pour apprendre le japonais en autodidacte.

Vous pouvez télécharger votre copie ici

Télécharger

Apprendre_le_Japonais_en_Autotdidacte - cover

Le truc c’est de lire, et ensuite d’appliquer.
J’ai essayé de rendre la lecture facile et le plus intéressant possible.

J’espère que cela vous permettra de passer à un autre niveau. Ayez confiance en vous!

Pour lire la suite, .

Télécharger le livre complet

promo HANABI

Accéder à la promo


A lire absolument :

Visajapon — le blog pour rester motivé et poursuivre ses rêves au Japon.

Passez à l'Action, rester productif et motivé pour transformer vos projets au Japon en réalité. Tous au Japon!