Apprendre le Japonais : Comment Garder l’Équilibre ?

Une des frustrations que l’on a lorsqu’on apprend une langue, c’est de ne pas allez assez vite.

À vrai dire ce n’est pas seulement limité à l’apprentissage des langues.
Obtenir des diplômes,
maîtriser de nouvelles compétences,
avoir un petit ami, ou une petite amie,
gagner de l’argent pour partir au Japon,
– etc…

Par nature, on est impatient. On veut ce qu’on a dans la tête, et ce le plus vite possible. Pourtant, tout le monde nous dit d’être patient, d’attendre le bon moment, la bonne occasion, le bon timing,…

J’ai un problème avec ça…
Je n’aime pas l’idée d’attendre le bon timing.

Attendre ne suffit pas. Il faut créer le bon moment, la bonne opportunité, le bon timing,… et nous sommes les seuls à pouvoir le faire, le créer.

Je pense qu’on peut se servir de notre impatience comme d’un atout pour réussir. En devenant plus rapide, en intégrant la vitesse comme un élément crucial de nos projets.

La vitesse, c’est la clé.

Trop souvent,
on confond patience et impuissance,
on confond patience et inaction,
on confond patience avec lenteur.

Alors qu’en réalité, être patient, ça veux tout simplement dire bosser plus intelligemment, plus intensément, tout en optimisant ses attentes, en les ajustant avec ses objectifs finaux.

C’est comme apprendre à pédaler. Pour y arriver, vous avez besoin de conserver votre équilibre tout en avançant. Pour conserver son équilibre vous devez acquérir conserver une vitesse minimale. Et pour acquérir cette vitesse, vous devez passer à l’action et perpétuer cette action.

Dès le moment ou vous cessez d’être en mouvement, ou vous arrêtez de pédaler. Vous perdez en vitesse, ce qui amène à perdre l’équilibre. Sans vitesse, il serait difficile de pédaler.

C’est pareil pour la marche, la course, la nage,… l’univers.
Pour mettre quelque chose en mouvement, vous avez besoin de vitesse. Et si on voulait encore descendre au premier principe, on dirait que pour avoir de la vitesse, vous devez avoir de l’énergie.

Ce dont vous avez vraiment besoin, ce n’est pas d’être plus patient. Dans le sens de prendre son temps, ou donner du temps au temps, ou de passer en mode inactif. Mais au contraire, vous avez besoin de fournir plus d’énergie, pour acquérir plus de vitesse, et pour que ce que vous désirez se concrétise plus rapidement.

Vous avez besoin de réévaluer les données que vous avez. Regardez si vous mettez autant d’énergie que nécessaire. Regardez si vous allez assez vite, pour ne pas perdre l’équilibre. Réfléchir à ce que vous pouvez faire pour aller plus vite, obtenir plus de résultats plus vite.

L’un des clichés très ancré, c’est qu’apprendre une langue demande du temps. C’est un concept qui est très profondément ancré en nous.
– Du CP à la 1ère on a des cours de Français.
– De la 6e à la Tle, on a des cours d’anglais ou LV1,
– De la 5e à la (whatever)… on a des cours de latin, de grec ancien,
– De la 4e à la Tle, on est des cours de LV2 (espagnol, allemand, etc)

C’est long, ca dure des années, et forcément, on en déduit que logiquement, apprendre une langue pour atteindre un niveau courant demande des années.
Que pour apprendre une langue et atteindre un niveau permettant de travailler il faut être patient

Mais est-ce vraiment le cas ?

Quand j’étais à la fac, j’étudiais principalement, les Maths, la Physique et l’informatique. Dans ma 2e premiere année (vive la fac), il y avait plusieurs chinois. Tous parlaient français couramment avec un fort accent. On rigolait bien ensemble, on est toujours en contact, même s’ils sont un peu loin (Chili, Chine, …)

Ils étaient arrivés en France quelques années plutôt, entre le collège et le lycée. Après un an de français, ils étaient rentrée dans le système scolaire classique. Ils s’étaient adaptés en un an. Et ce n’étaient pas les seuls…

A vrai dire, toutes les personnes émigrantes dans un nouveau pays, ont une année pour apprendre la langue et se mettre à niveau. Ça ne signifie pas que vous serez parfait en un an. Mais vous aurez les bases, pour vivre, aller en cours, vous instruire, et par la suite travailler…

TOUT LE MONDE en est capable. VOUS EN ÊTES capable. Vous n’avez pas besoin de plus d’intelligence, ou plus de temps, ou plus de ressources. Ce dont vous avez besoin, c’est de mettre plus d’énergie. D’apprendre plus, plus vite,

Sachant que le but de l’apprentissage d’une langue. Ce n’est pas de devenir un interprète, c’est simplement de pouvoir communiquer avec les autres. Vous n’avez pas besoin de parler en Alexandrins. Même si vous commencez par parler en mode Maitre Yoda, c’est bon.

Ce n’est que le début, et toutes choses est difficile au début. La vitesse que vous vous imposez pour apprendre la langue, va déterminer vos résultats. Si vous allez trop lentement, en confondant patience avec lenteur, vous allez perdre l’équilibre et éventuellement vous arrêter.

Mais si vous avez la bonne vitesse, vous allez garder l’équilibre. Même lorsque vous pensez que vous allez trop vite, vous avez toujours l’équilibre. Vous pouvez alors décider d’aller un peu moins vite si vous pensez passer à côté de certaines choses.

Quand j’ai commencé à apprendre le japonais. J’étais lent, je prenais tout mon temps. Mais quand j’ai compris que la vitesse était un élément déterminant. J’ai dramatiquement accéléré tout ce que je faisais. Au lieu de faire une leçon par mois, je suis passé à une leçon par jour…

Ça peut vous semblez trop rapide. Mais ça m’a permis de conserver l’équilibre, d’acquérir les bases en un temps minimum. Au lieu de passer deux ans à la fac, au rythme d’une leçon par semaine, j’ai pu réduire tout ça à 2 mois.

Je n’ai pas retenu 100% mais qui retient 100% de ce qu’il a appris en 2 ans ? Ce n’est pas le but. Le but, c’était de prendre connaissance pour ensuite utiliser ce que j’avais appris. Et c’est ce que j’ai fais par la suite.

Mon expérience, c’est que la vitesse, vous permets de multiplier tout.
Vos progrès en langues,
vos compétences,
vos conquêtes (ou la qualité) amoureuses,
vos résultats financiers,
– etc…

Vous vous regretterez toujours plus d’avoir été en retard, que d’avoir été en avance. C’est parce que plus vous avez de la vitesse, et plus vous gagnez en opportunités. Quand vous êtes en avance,

  • Vous pouvez aller faire quelques courses.
  • Vous pouvez préparez mieux votre entretien.
  • Vous pouvez faire pouvez vous tromper de route, sans que cela impact sur votre résultat.

(Je commence par passer pour un maniaque de la physique lol.)

Mais c’est parce que c’est une réalité physique de notre monde. Quand vous avez saisi sa portée, quand vous l’utilisez pour votre bénéfice, ça vous rapporte.

Donc la prochaine fois, qu’on vous dit d’être patient, dites vous que ça veut simplement dire que vous n’avez pas encore assez d’énergie, de vitesse, et qu’il faut bosser plus, essayer plus, et persister encore plus.
C’est tout.

Allez plus vite, vous ne le regretterez pas.

Peace & Action
(。•̀ᴗ-)و ✧

Wilde.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez télécharger mon livre ci-dessous.

Pour vous aider à bien démarrer ou progresser dans votre l’apprentissage du Japonais. Je vous offre ce livre, (normalement vendu 2,99), dans lequel j’aborde les 4 piliers pour apprendre le japonais en autodidacte.

Vous pouvez télécharger votre copie ici

Télécharger

Apprendre_le_Japonais_en_Autotdidacte - cover

Le truc c’est de lire, et ensuite d’appliquer.
J’ai essayé de rendre la lecture facile et le plus intéressant possible.

J’espère que cela vous permettra de passer à un autre niveau. Ayez confiance en vous!

Télécharger tout ici :

Télécharger le livre complet


A lire absolument :

Visajapon — le blog pour rester motivé et poursuivre ses rêves au Japon.

Passez à l'Action, rester productif et motivé pour transformer vos projets au Japon en réalité. Tous au Japon!