Apprendre le japonais juste pour le délire

Quand on commence à apprendre une langue, c’est rare qu’on l’apprenne juste pour le délire.

Je me souviens que quand j’ai commencé l’Allemand en 6ème, c’était pour avoir plus de chance de trouver un emploi plus tard. L’Anglais, je ne sais pas si ça sert d’en parler…C’était presque une obligation sociale

En 5ème, j’ai voulu tester autre chose. J’ai pris latin qui vennait s’ajouter aux 5 heures d’Allemand et aux 4 heures d’Anglais. Mais ce n’etait pas vraiment par amour de la langue.

C’était simplement parce que j’avais compris que ca donnerait des points en plus, pour la suite, ainsi qu’une meilleure compréhension du Français et des langues latines.

Lorsque je regarde en arrière, je me rends compte que la seule langue que j’ai apprise pour le délire au début, c’était le Japonais.

Et je remarque qu’au Japon, il y a plus de gens qui comme moi, ont appris le Japonais pour le délire que de personnes qui ont appris le Japonais en mode étude de Japonais à fond.

Du coup, je suis forcé de me poser la question si quelque part, le fait d’apprendre quelque chose pour avoir de bonnes notes, ou pour un objectif alternatif, ne pas redoubler, passer une classe, ne tue pas en même temps le plaisir d’apprendre.

Par exemple, je me demande parfois, si j’avais appris le Japonais à la fac. Est-ce que j’aurai eu la motivation pour passer au dessus de mauvaises notes.

De voir, les mecs qui ont déjà vécu au Japon, ou qui sont métisses se taper des meilleures notes sans pour autant ne laisser paraitre un effort quelconque.

Je pense que quelque part ça m’aurait miné le moral. J’aurai peut-être décroché en me disant que c’est pas mon truc, qu’il y a d’autres mecs ou nana qui sont bien meilleurs que moi.

J’aurai alors lâché l’affaire en me disant que je ne serais jamais une pointure en la matière… C’est d’ailleurs ce qui s’est passé quand j’ai fait Informatique…

Bien sûr tout dépend de vous, de votre caractère, de vos attentes et tout. Mais je pense que pour beaucoup, on est démotivé par l’aspect scolaire et obligatoire de la matière.

Qui transforme le Japonais en obstacle au final, au lieu de prendre son pied, de rigoler avec des amis japonais.
On se retrouve enfermé chez soi, à bosser pour des partiels. Non pas pour maîtriser la langue, mais pour ne pas échouer à l’examen et avoir son année.

D’ailleurs je ne suis pas le seul, Salman Khan, le fondateur de la Khan Academy, avait fait une présentation TED avec comme titre:
Let’s teach for Mastery, not for score.

Tout ça pour dire que, si vous apprenez le japonais ou un autre sujet. Que ce soit à l’école ou pour vous, n’oubliez pas de prendre votre pied.

Votre but ne devrait pas être d’avoir de bonnes notes, votre but devrait être de prendre son pied, pour un avancer à votre rythme, dans le but qu’un jour vous maîtrisiez (la langue).

Que ça vous prenne plus de temps que d’autres peu importe. Un bon pote m’a dit un jour :

Ça prend toujours plus de temps de construire un palace qu’une maison de brique. Tu préfères quoi ? Le palace ? Ou la maison en brique ?

Et vous, vous préférez quoi ?

Peace & Action
(。•̀ᴗ-)و ✧

Wilde.

Pour vous aider à bien démarrer ou progresser dans votre l’apprentissage du Japonais. Je vous offre ce livre, (normalement vendu 2,99), dans lequel j’aborde les 4 piliers pour apprendre le japonais en autodidacte.

Vous pouvez télécharger votre copie ici

Télécharger

Apprendre_le_Japonais_en_Autotdidacte - cover

Le truc c’est de lire, et ensuite d’appliquer.
J’ai essayé de rendre la lecture facile et le plus intéressant possible.

J’espère que cela vous permettra de passer à un autre niveau. Ayez confiance en vous!

Télécharger tout ici :

Télécharger le livre complet


A lire absolument :

Visajapon — le blog pour rester motivé et poursuivre ses rêves au Japon.

Passez à l'Action, rester productif et motivé pour transformer vos projets au Japon en réalité. Tous au Japon!