Apprendre le japonais tout seul : quand on a déjà tout essayé

Apprendre le japonais en autodidacte, tout seul dans son coin, c’est vraiment chaud. Personne derrière pour vous pousser, personne devant pour vous tirer… c’est un combat solitaire contre soi-même.

Un combat de tous les jours, et le problème c’est que la plupart des gens qui essayent échouent.

Ils échouent non pas parce que le japonais est difficile. Mais parce qu’apprendre une langue tout seul, demande une stratégie autre que se reposer sur la motivation.

Malheureusement, c’est ce sur quoi beaucoup de gens se reposent. On pense que la motivation seule, va nous permettre d’apprendre le japonais et de travailler au Japon.

Moi aussi, j’y croyais au début. Je pensais que comme j’étais motivé à la mort, j’allais y arriver… J’y suis arrivé maiiiiis, pas parce que j’étais motivé

Vous devez imaginer, qu’apprendre le japonais, ou toutes autres langue. C’est comme traverser le désert… On ne traverse pas le désert avec de la motivation.

On traverse le désert avec une stratégie !
Cette stratégie prend en compte tous les paramètres connus (longueur du trajet, durée estimé), les difficultés que l’on pourrait rencontrer (manque d’eau, chaleur, sable, scorpions et autres serpents des sables,…), et comment surmonter tout ca.

C’est comme ça qu’on traverse le désert.
Et c’est comme ça que vous pouvez apprendre et maitriser le japonais, pour faire ce que vous voulez faire au Japon.

Pour en revenir au désert, le traverser tout seul, c’est du suicide. Si vous voulez faire la traversé, il est préférable de rejoindre une caravane, avec des guides expérimentés.

J’imagine que c’est ce que vous ferriez…

Alors pourquoi pas faire la même chose pour le japonais ?
Pourquoi ne pas rejoindre « une caravane » pas littéralement bien sur mais, trouver les éléments de cette caravane autour de vous.

Je l’ai déjà dit dans plusieurs articles publiés précédemment. Mais avoir une TEAM est important. C’est votre caravane si vous voulez.

Mais ce n’est pas tout…

Il faudra aussi vous mettre à jour, et donc apprendre le japonais. Le problème c’est que voilà… une fois la flamme du début épuisé (par manque de pétrole), c’est dur de s’y mettre. Spécialement quand on n’a aucune pression externe.

On essaye alors de se pousser, de s’attacher à sa chaise.
De s’enfermer dans sa chambre, de se monter le cerveau comme si on est était au Japon etc…

Ca marche,…

3 jours et puis s’en vont.

C’est comme ça pour tout le monde. Du coup, se forcer, se mutiler pour y arriver ça peut marcher mais tout seul, sans personne pour vous tenir le couteau, c’est pas possible (ceux qui arrivent ne sont clairement pas la majorité).

Apres s’être forcé pendant des jours (3 pour s’être plus précis). On revient à l’état de larve.On revient en mode fatigué. On a la flemme d’étudier, de faire des efforts, de tout… Mais on veut quand même apprendre le japonais, et on se dit « motivé « (en parole seulement).

Pour moi la clé, ce fut de faire complètement différemment. Après avoir vu les Minna no Nihongo I & II, j’ai passé la majeure partie de mon temps à discuter avec des japonais.

Je discutais, je regardais des animes, des dramas, j’écoutais des OST, et je rediscutais…C’était ma vie…

Et ça a marché.

Je ne sentais plus la difficulté de me mettre au TRAVAIL : mon travail était un JEU.

C’était facile, je n’avais pas à me forcer pour le faire. J’adore discuter (je parle trop, j’écris trop aussi…) C’est toute la magie du truc.

Pour aller encore plus en profondeur, je pense que la clé, c’est de trouver ce qui vous convient pour vous. De voir ce que vous aimez faire naturellement, et de modifier un peu, pour mixer ça au Japonais.

Par exemple, si vous kiffez faire de la cuisine. Qu’elle soit japonaise ou non, vous pouvez utiliser des sites japonais (Cookpad Jp n’allez pas sur la version FR hein), décrypter les recettes et les preparer.

Si cuisiner est votre kiffe, ca sera facile pour vous, vous n’aurez pas à vous forcer. Et c’est la magie du truc.

Autre exemple, si comme moi vous êtes à fond sur Game of Thrones. Vous pouvez chercher à regarder la série en Japonais. Chercher une communauté japonaise de passionnés, peut-être des cosplayers et pratiquer votre japonais avec eux.

Autre exemple, si comme moi, vous n’aimez pas trop lire. Que lire n’est vraiment pas votre tasse de thé. Vous pouvez chercher des solutions, genre application en ligne (Hattonihongo), jeu en ligne pour apprendre le japonais.

Autre exemple, vous êtes un fan de Gundam. Vous pouvez chercher les communautés de fans sur l’Internet Japonais. Vous documenter dans la langue, discuter avec des japonais sur votre passion commune, etc.

L’idée c’est de faire ce qu’on aime déjà. Mais le faire en japonais. Ça n’est pas plus difficile si c’est vraiment ce que vous aimez faire.

Et c’est ça qui fait la différence. C’est quand on fait quelque chose qu’on aime, qu’on trouve que c’est facile. Quand vous trouverez le moyen de hacker ce que vous faites déjà, et de le mettre au service de votre japonais. Vous aurez gagné.

La plus cool, c’est que ça ne s’applique pas qu’au japonais. Pour tout c’est pareil !

Je me souviens il y a quelques mois, un cousin m’a envoyé ça :

DBZ

Je me suis dit putain, si à l’époque j’avais eu ce genre d’exercices, j’aurais tapé des 20/20 en physique.

Pour le japonais, pour apprendre les langues, pour apprendre n’importe quoi qui vous semble difficile. Vous pouvez mélanger l’utile à l’agréable. C’est certainement l’un des moyens les plus astucieux pour apprendre et prendre son pied en même temps.

Tout ce que vous avez à faire, c’est de prendre un sujet, un domaine, une activité que vous kiffez, et le rattacher au Japonais.

Ça peut être
la photo,
l’architecture,
l’espace,
le design,
les animes,
les mangas,
la course à pied,
le basket,
les jeux vidéo,
le ballet,
discutez avec des amis,
…n’importe quoi.

À partir du moment où vous créez cette connexion avec le Japonais. Vous verrez, vous serrez étonné de vos progrès comparé au peu d’effort, au peu de force de volonté que vous mettez dans vos études.

Parce que vous aurez créé un raccourci, une stratégie qui facilite votre apprentissage de la langue.

Peace & Action
(。•̀ᴗ-)و ✧

Wilde.

Pour vous aider à bien démarrer ou progresser dans votre l’apprentissage du Japonais. Je vous offre ce livre, (normalement vendu 2,99), dans lequel j’aborde les 4 piliers pour apprendre le japonais en autodidacte.

Vous pouvez télécharger votre copie ici

Télécharger

Apprendre_le_Japonais_en_Autotdidacte - cover

Le truc c’est de lire, et ensuite d’appliquer.
J’ai essayé de rendre la lecture facile et le plus intéressant possible.

J’espère que cela vous permettra de passer à un autre niveau. Ayez confiance en vous!

Télécharger tout ici :

Télécharger le livre complet


A lire absolument :

Visajapon — le blog pour rester motivé et poursuivre ses rêves au Japon.

Passez à l'Action, rester productif et motivé pour transformer vos projets au Japon en réalité. Tous au Japon!