Ce que j’ai appris de mes nombreux échecs pour venir au Japon

(Cet article est issue d’une serie d’emails que j’envoie aux inscrits. Vous pouvez vous inscrire en ici en téléchargeant mon livre gratuitement)

Échouer du Jour au Lendemain ?

L’échec fait peur. On a tous peur d’échouer, ou je devrais dire presque tous.

  • Mais pourquoi avons-nous peur d’échouer ?
  • Qu’est-ce qui fait que cette peur impact la plupart de nos actions ?
  • Comment sortir de cette peur et passer à l’action ?

Ce sont quelques questions que je me suis posé.

A l’époque, dans les années 2000, quand je parlais de mon projet de partir au Japon, de trouver un travail et de vivre au Japon. La plupart des gens (qui ne connaissaient pas le Japon plus que moi) me promettaient l’échec. Une grosse claque, un bonne droite et un retour à la réalité sans demander mon reste.

Parce qu’à leurs connaissances, c’était impossible.

  • Comment allais-je apprendre le japonais sans prendre de cours ?
  • Comment allais-je trouver un travail en tant qu’étranger au Japon ?
  • Comment allais-je m’intégrer dans un pays où visiblement (vue de l’extérieur) personne n’a besoin de vous ?

A l’époque, j’étais au même niveau de connaissance sur ce pays que tout le monde. Je me souviens de quelques passage sur le Japon, en histoire-géo en 3e et en Terminal.

Bizarrement, c’était toujours le passage que j’attendais le plus. Je ne sais pas pour vous ?

Ce qui m’a marqué à l’époque, c’est qu’en Terminal. Mon professeur d’histoire-géo avait voyagé dans une centaine pays. Y compris l’Afghanistan, pays à l’époque…

Mais il n’était jamais aller au Japon… « trop cher« , c’est comme ça qu’il avait désigné le Japon.

Quand votre professeur, qui enseigne dans le publique et en classe prépa (2 boulots, 2 salaires) vous dit ça.

Vous vous dites :

Partir au Japon, est peut-être plus chaud que ce je pensais.

Mais voilà, j’étais obstiné, têtu, et déterminé à partir au Japon. Que ce soit cher, largement au dessus de mes moyens, ce n’était pas un réel problème. J’étais prêt à tout pour trouver les moyens.

Le réel problème, c’était de surmonter la peur de l’échec qui m’attendait au Japon. De surmonter les doutes qui nous sont injectés dans la moelle épinière… par à peu près tout le monde.

Un des moyens de dissiper tout ca, c’est de chercher des gens (de préférence, qui vous ressemblent) qui ont réussi ce que vous voulez atteindre.

J’ai cherché sur le net, en particulier dans les forums, très populaire à l’époque (dans les années 2000). J’ai également cherché parmi les francais qui échangeaient le japonais à Paris. (Un milieu que je fréquentais très activement à une époque)…

J’ai trouvé plusieurs histoires très inspirantes. Ça m’avait l’air compliqué (Bac+5 + JLPT2, alors que j’avais déjà raté 2 premières années de fac), mais pas impossible. Je devais simplement surmonter mes peurs, me mettre à jour et essayer.

La peur de l’échec vient de la peur de perdre. Et la peur de perdre est beaucoup plus forte que l’appât du gain. Cela s’applique autant sur l’économie que dans la vie courante.

Autrement dit, on aura plus peur de perdre 25€ dans un livre, que de ce qu’on apprendra dedans (et qui nous fera gagner sûrement gagner plus que 25€)

On refusera certaines opportunités par peur de perdre les avantages d’un emploi, d’une position assez satisfaisante.

Cette peur de perdre est profondément ancré. Il y a d’une part l’aspect psychologique, on s’imagine une catastrophe, on s’imagine tout perdre. On s’imagine être rejeté, parce qu’on a échoué.

Et de l’autre côté l’aspect physique, que faire si on se retrouve sans rien ? Que faire si on se retrouve endetté ?

Autant de pensées qui au final, nous menottent et nous empêchent de passer à l’action.

Ce qu’il faut réaliser, c’est que la peur, ce n’est que notre imagination qui va dans le mauvais sens. Le danger peut-être réel, mais souvent, il n’est pas liée à la peur.

Si quelque chose est dangereux, tous ce que vous avez à faire. C’est établir une stratégie pour éliminer le danger, ou le réduire au maximum.

Comme les dangers sur un chantier. Pour parer aux dangers, il faut porter un casque, avoir des chaussures solides, respecter les règles, etc…

Pour vos projets c’est pareil. Il faut définir ce qu’est votre casque, ainsi que les règles à respecter pour éviter le pire.

Maintenant, il y a un aspect que beaucoup oublient ou non pas conscience.

Autant le succès n’arrive pas du jour au lendemain. Autant l’échec n’arrive pas du jour au lendemain.

Les deux sont liés…

Le succès, c’est une série de bonnes décisions prises l’une après l’autre et exécuté sur une certaines périodes de temps.

L’échec, c’est pareil. C’est une série de mauvaises décisions prise l’une après l’autre et exécuté sur une certaine période de temps.

On pourrait même dire que l’échec c’est la négation du succès…

l’échec est une série de bonnes décisions, que vous n’avez pas appliqué sur une certaine période de temps…

Exemple :

  • Vous décidez d’apprendre le japonais, mais vous n’ouvrez votre livre de japonais qu’une fois toutes les 3 semaines. Vous ne parlez pas en japonais avec vos correspondants et amis japonais

Au bout d’un certain temps, au lieu de parler japonais… vous parlez français et au mieux anglais.
Échec.

  • Vous décidez de trouver un emploi au Japon. Mais vous postulez à une offre par mois. Vous ne relancez pas. Vous ne répondez pas aux mails
  • Au bout d’un certain temps.
    Échec.

Mais si vous EXÉCUTEZ, si vous passez à l’action sur vos décisions, vous allez réussir.
Succès.

Donc vraiment l’échec n’est pas un événement, c’est la somme des bonnes décisions qu’on n’a pas exécuté. C’est ce qui nous arrive quand on ne passe pas à l’action sur les idées qu’on avait au départ.

Coluche avait une phrase magique pour résumé ça :

Si vous ne faites pas ce que vous avez dans la tête, vous l’aurez dans le cul.

Il avait raison…(aïe)

N’ayez pas peur de l’échec. Vous n’allez pas échouer du jour au lendemain. Ayez plutôt peur de ne pas passer à l’action, de ne pas être constant ! Et passez à l’action, faites ce que vous avez dans la tête !!!

Même si ce n’est pas parfait, même si vous faites des erreurs, en passant à l’action, vous vous rapprochez de la réussite.

Vous avez le choix, exécuter ou procrastiner… c’est à vous de choisir.

Peace & Action
(。•̀ᴗ-)و ✧

Wilde

Ajoutez-moi sur LINE:
https://line.me/R/ti/p/%40eyo8180h

C’est le mois d’août, le mois où tout le monde est sur la plage, ou à la montagne. C’est le moment où les gens se reposent, prennent du bon temps.

Mais pour moi, c’est toujours le mois où je profite pour charbonner. J’adore charbonné quand tout le monde se repose… ça me permet de prendre de l’avance.

Cette micro avance, c’est ce qui me permet de me différencier, de proposer des choses différentes, de tester, de rater, et de recommencer à moindre coup. Car de toute façon, tout le monde dort…

Je m’apprête à sortir une nouvelle formation sur un moyen de générer des revenus au Japon, juste avec un téléphone portable… (et un compte en banque).

Si vous êtes au Japon en WH. Si vous avez prévu de venir au Japon en WH, en stage, avec un visa Époux ou de travail en bonne et due forme, ça va sûrement vous intéresser.

Pour faire court, car cet email est déjà très long… c’est une solution que j’ai trouvé pour résoudre un problème que j’avais avec ma situation d’employé en CDI (full time permanent contract).

En tant qu’employés en CDI, d’après mon contrat, je ne suis pas autorisé à faire une autre job, sans en demander l’accord préalable à mon employeur.

C’est pareil pour la plupart des gens. Du coup, si vous voulez augmenter vos revenus… c’est la merde, si vous ne pouvez pas travailler plus.
Et demander à son employeur, si vous pouvez le tromper avec quelqu’un d’autre est vraiment une mauvaise idée…

C’est la qu’intervient… plus d’infos demain.
Mais si vous êtes intéressé par ce qui va suivre. Vous pouvez déjà réserver votre place pour ma prochaine formation dans laquelle, je vais tout vous montrer.

Pour vous remerciez de votre confiance et vous aidez à passer à l’action, vous avez accès à toutes les formations déjà sorties à un tarif spécial. En attendant la sortie du nouveau programme d’ici quelques jours.

Bon à tout de suite, ou à demain.

Passez à l’action.

Wilde.

Pour vous aider à bien démarrer ou progresser dans votre l’apprentissage du Japonais. Je vous offre ce livre, (normalement vendu 2,99), dans lequel j’aborde les 4 piliers pour apprendre le japonais en autodidacte.

Vous pouvez télécharger votre copie ici

Télécharger

Apprendre_le_Japonais_en_Autotdidacte - cover

Le truc c’est de lire, et ensuite d’appliquer.
J’ai essayé de rendre la lecture facile et le plus intéressant possible.

J’espère que cela vous permettra de passer à un autre niveau. Ayez confiance en vous!

Télécharger tout ici :

Télécharger le livre complet


A lire absolument :

Visajapon — le blog pour rester motivé et poursuivre ses rêves au Japon.

Passez à l'Action, rester productif et motivé pour transformer vos projets au Japon en réalité. Tous au Japon!