J’ai rêvé de vivre au Japon, et maintenant… j’y suis(depuis 2010)

La fête du Travail au Japon

Le 1er Mai c’était la fête du Travail apparemment. Heureusement, j’ai reçu un message « Bonne fête du Travail » sur WhatsApp sinon j’aurai pas capté.

Au Japon, il n’y a pas de fête du Travail. On va travailler sans rien fêter du tout. Et personne ne se plaint…Après tout c’est juste le début de la Golden Week.

La semaine dorée, ou la semaine en or. C’est un alignement de 3 jours fériés (3,4,5 mai), plus un autre une semaine avant (29 avril).

Les gens en profitent pour partir en vacance. Le soucis, c’est que comme tout le monde part, c’est la merde.

Les parcs d’attractions sont bondés, les train aussi, les autoroutes pareil, les aéroports idem et pourtant les prix sont à leurs maximum !!!

Bref, il faut aimer la foule durant la golden week. Vous me direz, il faut aimer la foule pour venir au Japon. Surtout à Tokyo, et vous avez 120% raison.

C’était juste une petite remarque au cas où vous voulez vous amuser durant la Golden Week. Il faudra vous préparer à faire la file d’attente (1er sport national).

Perso, je suis toujours en mode no plan pour la Golden Week. Cette année ce sera sûrement cinoche, parc d’attraction, ah oui, y a les élections dimanche…

À force d’écrire pour écrire j’en ai oublié le sujet du jour. Je voulais vous parler d’un truc mais j’ai oublié…

Ça me reviendra.

C’est bon. Je me souviens. (Je n’ai pas encore Alzheimer’s, a ce qui paraît parler plusieurs langues aide sérieusement à lutter contre la maladie, une raison de plus d’apprendre le Japonais.)

Je vous parler de DREAMS, je voulais parler de RÊVES.

Rêvez-vous encore ?

Si oui à quoi rêvez-vous ?

Vous savez, on rigole souvent de nos rêves. On rigole souvent du rêve des autres. Mais les rêves sont vraiment très très très important.

Pensez-y quelques instants.
Sans le rêve, je ne serais pas entrain d’écrire cet article.
Sans le rêve, vous ne seriez pas entrain de le lire.
Sans le rêve, je ne serais pas au Japon.
– Que dis-je, sans le rêve, notre civilisation toute entière n’existerait peut-être pas

Tous ce que nous avons aujourd’hui, tous de que nous avons acquis jusqu’ici provient du nos rêves de certains.

  • quelqu’un a rêvé du sac à dos que je porte pour aller au boulot, avant que je ne puisse l’acheter et le porter.
  • quelqu’un à rêvé du vélo électrique que j’utilise pour déposé les petits à l’école.
  • quelqu’un à rêvé du smartphone que j’utilise pour écrire cet article.
  • quelqu’un à rêvé de l’avion que j’ai pris pour venir au Japon.
  • quelqu’un à rêvé de pourvoir enregistré les sons et les images, pour qu’on puisse revoir, réécouter le passé à tout moment

Quand on y réfléchit, tout ou presque est le fruit de nos rêves

Raison pour laquelle, je vous invite à ne JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS cesser de RÊVER.
(En français le « Never ever ever ever ever STOP DREAMING » sonne bizarre… c’est dommage..)

En ce jour de 1 mai, d’autres ont choisi de continuer de rêver et de poursuivre leurs rêves.

Je regardais le webcast de Space X. Bien qu’au USA (terre de naissance du 1er mai comme fête du Travail) le 1er soit chômé comme en France. Les employés ont profité de cette journée pour lancer un satellite d’espionnage de l’armée américaine.

Je regardais les images époustouflantes du premier étage de la fusée retournant se poser sur terre. Putain (désolé mais j’ai pas trouvé d’autres mot pour exprimer mieux mon enthousiasme) qu’est-ce que ça en jette.

On dirait de la science-fiction mais c’est notre nouvelle réalité. Ça aussi, c’est le fruit de rêves. Le rêves de fusées réutilisables, en vue de rendre l’accès à l’espace moins chère pour pouvoir y aller et implanter une colonie sur Mars.

Un rêve de fou !

Mais vous voulez dire quoi ?
Arrêter de rêver ?!
Vous êtes fou ou quoi !!!

Sans nos rêves, c’est comme si on nous retirait notre raison d’être.

L’une des plus grandes aventures de la vie, (autre que l’amour)c’est de réaliser ses rêves.

Donc la prochaine fois qu’on vous dit arrêter de rêver. Dites que vous ne rêvez pas, vous faites le premier pas pour alterner cette réalité.

On peut penser qu’il y a une différence entre rêver de partir au Japon. Et rêver d’un produit comme l’iPhone. On peut penser que le Japon, c’est personnel, que ça n’impacte personne… mais c’est faux.

Réaliser votre rêve, vos rêves, va impacter votre entourage, votre cercle. Que ce soit en France ou dans votre pays d’origine. Mais également, dans votre pays d’accueil, au Japon.

Vous allez rencontrer des gens, vous allez impacter leurs vies, vous allez changer le monde à votre échelle.

Et laissez-moi vous dire qu’il n’y a rien de plus motivant que de voir quelqu’un d’autre réaliser ses rêves.

Alors vraiment, n’arrêtez pas de rêver. Que ce soit pour le Japon ou autre. Le rêve ne se limite pas à vous, il se propage et infecte les autres (positivement… quand c’est le cas).

I HAVE A DREEEEAMMM

Keep on Dreaming !!!

Peace, DREAMS & Action
(。•̀ᴗ-)و ✧

Wilde.

Ajoutez-moi sur LINE:
https://line.me/R/ti/p/%40eyo8180h

Pour vous aider à bien démarrer ou progresser dans votre l’apprentissage du Japonais. Je vous offre ce livre, (normalement vendu 2,99), dans lequel j’aborde les 4 piliers pour apprendre le japonais en autodidacte.

Vous pouvez télécharger votre copie ici

Télécharger

Apprendre_le_Japonais_en_Autotdidacte - cover

Le truc c’est de lire, et ensuite d’appliquer.
J’ai essayé de rendre la lecture facile et le plus intéressant possible.

J’espère que cela vous permettra de passer à un autre niveau. Ayez confiance en vous!

Pour lire la suite : .

Télécharger le livre complet


A lire absolument :

Visajapon — le blog pour rester motivé et poursuivre ses rêves au Japon.

Passez à l'Action, rester productif et motivé pour transformer vos projets au Japon en réalité. Tous au Japon!