La meilleure chose qui puisse vous arriver au Japon ?

Rencontrer la femme ou l’homme de sa vie ? Rencontrer son idole ? Être invité chez une star que vous kiffez ? Passer à la TV japonaise ?

Ha haaa!

Non…

La meilleure chose qui puisse vous arrivez au Japon. C’est sûrement de vous retrouver dans la merde jusqu’au cheveux le plus élevé de votre tête.

On a souvent l’image des problèmes comme du mal, du pire. On veut éviter les mauvaises aventures. On les fuit. On fait tout pour ne pas tomber dessus et vivre la vie la plus heureuse possible.

Mais dans la réalité, les meilleures choses qui nous arrivent dans la vie. Ce sont tous ces problèmes, tous ces gouffres que l’on pensait insurmontable avant de tomber dedans…

Pourquoi ?

Parce que c’est justement en escaladant les parois du gouffres, qu’on se découvre. Qu’on évolue. Qu’on devient plus fort, plus intelligent, plus lucide, plus observateur.

C’est une fois ces problèmes surmontés qu’on est le plus content. On se dit putain, j’ai survécu. J’aurai jamais cru que ça m’arriverait. J’aurai jamais cru que j’aurai pu m’en sortir en faisant ça ou ci.

Avec le temps, on regarde en arrière et on identifie ces aventures comme les meilleures choses qui nous soient arrivées. Parce que sans elles, nous ne seront pas qui nous sommes aujourd’hui.

On aurait pas pris la même direction. On aurait pas appris certaines choses importantes qui nous donne ensuite un avantage sur d’autres.

Pour vous donner mes 2 cents. Une des meilleures choses qui me soit arrivé…

En 2007, l’année avait commencé comme la pire année de toute ma vie. J’avais échoué au BTS alors que j’avais eu mon bac en 2003. Ça faisait déjà 4 ans que j’étais toujours à Bac+0…

J’avais pris un billet d’avion pour le Japon bien avant les exams. Le départ était prévu pour le surlendemain des résultats.

Donc deux jours avant de partir, j’apprends que j’ai lamentablement échoué… le seum, la haine…

Le jour du départ, je ne réveille pas. J’arrive une petit heure avant le départ de l’avion l’aéroport à CDG (Charles De Gaulle)

Au comptoir d’embarquement on me dit que c’est trop tard. Que l’enregistrement des bagages est terminé, je ne peut pas prendre mon vol.

Billet non-remboursable…
Oh putain… c’est la merde.

Après une longue explication, on me rappelle qu’il faut être là 2 heures avant le départ d’un vol international, pour justement ne pas arriver dans ce genre d’emmerdement…

On me dit que si je paye 100€, je peux prendre le prochain vol ou il y a de la place… je sors les billets…

Puis la dame me dit, okay, le prochain vol est dans une semaine !!! …Le seum, la haine…

Mais c’est ça ou rien…je prends.
Je rentre à la maison…

La mère et tout le monde qui me regarde en mode ?

Mais t’étais pas partie pour le Japon ?
LOL la bonne blague.

Je dois rester 7 jours de plus en enfer.

De toutes ma vie, c’étaient les 7 jours les plus longs.

J’ai fait ce que j’ai pu pour raccourcir le temps au maximum.
Ma formule était simple : Dormir 12 heures et les 12 heures restantes enchainer les animes
J’ai enchainé les deux saisons de Gundam Seed (102 épisodes il me semble donc environs 40 heures ) et Monster (51 épisodes) et d’autres trucs…

7 jours plus tard, nouveau départ. Cette fois, j’étais à l’aéroport trop tôt… 3h et demi avant le départ. Mais une chose est sur, depuis ce mauvais départ, je n’ai plus jamais raté un seul avion, et je n’en raterais surement plus…

Je n’avais rien prévu de particulier une fois au Japon. Si ce n’est acheté un appareil photo à Akihabara, puis aller à Osaka le jour suivant mon arrivé.

Problème arrive au Japon, je me rends compte que je ne peux pas transférer et retirer l’argent bloqué sur un de mes comptes. Je me retrouve avec seulement moins d’une centaine d’euros en poche pour 2 semaines (et un JR PASS)

Je ne pouvais pas demander à mes parents, je devais me débrouiller. Très rapidement je suis arrivé à 0. Je n’avais aucune réservation, aucune chambre prépayé… rien. Je me suis retrouve au Japon à la rue… un comme clochard.

Seulement voilà, j’étais un étranger au Japon. On était au mois de juillet, donc un étranger se errant dans les rue japonaise en plein été, on ne voit pas que ses poches sont vides…

Toujours est-il que j’ai survire pendant 2 semaines en attendant que la paie de juillet, tombe sur mon compte courant…

Au plus bas de cette aventure, je me suis retrouvé à Shinjuku avec 4 yens en poche. J’avais lu sur un forum comme quoi, quelqu’un dans la même situation était allé voir la police, qu’on l’avait dépanné de ichiman (10,000yens).

Je tenté ma chance. Je vais au Koban, je leur explique ma situation. Les mecs me disent euh… c’est pas leur problème. Il faut que j’aille à mon ambassade de l’autre côté de la ville, avec 4 yens en poche…

En 2007, l’iPhone ne courait pas les rues au Japon (je ne sais même pas quel jour il était sortie, et je doute qu’il y avait un bon système de navigation a cette période).

Pour se diriger dans les rues, il fallait connaitre. L’astuce que j’avais trouvé a l’époque, c’était de faire des stops dans les cabines téléphoniques.
Vous aviez des tomes genre pages jaunes et blanches, avec en fin ou au début, le plan de la ville.

Vous n’aviez plus qu’a trouvé la ou vous êtes. Trouvez là ou vous voulez aller, et mémoriser la route.

Je ne suis pas aller a l’ambassade cette année la. J’avais lu qu’il ne pouvait rien pour moi de toute façon. Mais j’ai survécu

Mon salaire est tombé. J’ai pris un appart à Osaka, et j’ai fini mes vacances au Japon sur une meilleure note
J’ai même rencontre une fille sympa… avec qui je suis encore aujourd’hui… en plus de 2 petits métisses qui sont venus nous rejoindre entre temps.

Depuis 2007 ?

2008 : j’ai eu mon BTS en candidat libre puis je sus retourner au Japon.
Au retour j’ai intégré une école de commerce.
2009 : Bachelor obtenue + Retour au Japon pour y faire un stage…
2010 : Visa Working Holiday + Master 1 obtenu + Emploi en CDI + Changement de Statut en visa de Travail.

et depuis…

Je suis toujours au Japon.

La vie est toujours en dent de scie, avec des hauts et des bas. La différence c’est que je suis là ou j’ai envie d’être. Psychologiquement parlant ca change pas mal de choses.

Ce qui m’a permis d’arrivé ici, ce sont tous ces échecs. Toutes ces expériences, parfois vraiment débiles, que je devrais cacher dans avec mes autres squelettes dans le placard approprié.

Parce que quand j’ai pris la décision de revenir au Japon, que ce soit pour chercher un stage ou en Working Holiday. Je n’avais plus vraiment peur d’échouer et de me retrouver à la rue au Japon. J’y avais déjà survécu une fois.

C’est aussi ce qui explique que je sois arrive au Japon en WH avec seulement 2500 euros. J’avais cette expérience, que je ne souhaite vraiment à personne. Mais qui m’a rendu psychologiquement plus fort, un peu plus street smart, et qui m’a donné un avantage inespéré au Japon.

La meilleure chose qui puisse vous arriver au Japon ou ailleurs. C’est surement une des pires choses que vous ne souhaitez à personne.

Et pourtant, en regardant en arrière, c’est aussi l’un des moteurs de votre vie. Une expérience qui vous a fait grandir ou découvrir certaines choses que vous n’auriez pas eu accès dans le cas contraire.

Sur le moment, ca pu. C’est relou. Ca fait chier.
Mais avec le temps… c’est ce genre d’expérience qui vous taille comme du diamant.

C’est ce qui vous permet de passer de l’état brute, à brillant.

Tout ca pour dire, n’ayez pas peur de faire n’importe quoi. N’ayez pas peur de vous planter. Au final, vous apprendrez des choses. Et si vous n’abandonner pas, c’est ca qui vous permettra d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés.

Essayez. Vraiment.

Peace & Action
(。•̀ᴗ-)و ✧

Wilde.

Pour vous aider à bien démarrer ou progresser dans votre l’apprentissage du Japonais. Je vous offre ce livre, (normalement vendu 2,99), dans lequel j’aborde les 4 piliers pour apprendre le japonais en autodidacte.

Vous pouvez télécharger votre copie ici

Télécharger

Apprendre_le_Japonais_en_Autotdidacte - cover

Le truc c’est de lire, et ensuite d’appliquer.
J’ai essayé de rendre la lecture facile et le plus intéressant possible.

J’espère que cela vous permettra de passer à un autre niveau. Ayez confiance en vous!

Télécharger tout ici :

Télécharger le livre complet


A lire absolument :

Visajapon — le blog pour rester motivé et poursuivre ses rêves au Japon.

Passez à l'Action, rester productif et motivé pour transformer vos projets au Japon en réalité. Tous au Japon!