La première étape pour travailler au Japon

Pour travailler au Japon. C’est un chemin long et difficile. Mais pas impossible.

Vous l’avez peut-être vu sur Facebook, Instagram ou Twitter, avec les élections, il y a du monde au Japon.

Si autant de monde est parvenu à créer ou trouver sa place alors pourquoi pas vous ? Pourquoi cela serait-il impossible ? Qu’est-ce qui fait que ça ne marcherai pas pour vous ?
Est-ce la langue ?
Est-ce les diplômes ?
Est-ce l’expérience ?
– Est-ce l’argent pour financier votre projet et venir tenter votre chance ?*

Je ne sais pas ce qui vous empêche de venir aujourd’hui.
Mais ça m’intéresserait de le savoir…

Avant de changer de visa, avant de trouver un emploi au Japon, avant d’arriver au Japon, avant d’apprendre le japonais, j’étais sans le sous, sans diplôme, sans expérience … je n’étais pas le seul dans ce cas-là… tous ceux qui sont au Japon étaient sans le même cas.

Et si je remontais encore plus loin dans le temps, nous étions tous pareil. Des petits bébés ne sachant faire que 4 choses, téter, pleurer, chier et pisser.
Quand on y pense. À la naissance, nous sommes tous pareil, et nous avons tous des capacités illimitées…

En fonction de l’environnement dans lequel on grandit, les opportunités changent, elles varient. Mais nos capacités sont toujours là. Elles le sont encore aujourd’hui.
Mais on a oublié. On a oublié qu’à une époque, on pouvait devenir ce que l’on voulait.
On a oublié qu’à une époque tout était possible.

Aujourd’hui on est coincé par nos circonstances.
On est coincé par notre adresse.
On est coincé par le boulot.
On est coincé par les cours.
On est coincé par les amis, la famille, notre vie sociale.

Mais est-ce vraiment la vérité ?
Sommes-nous réellement prisonnier ?

Non, absolument pas.
Cette image de prison, ce n’est le reflet que d’une prison mentale.
En réalité, nous sommes tous LIBRE (à moins d’être incarcéré).
Et pour vous le prouver, les SDF ne sont-ils pas libre ?

Quand vous prenez conscience qu’en fait, vous êtes déjà LIBRE.
Vous commencez à apercevoir les solutions à vos problèmes.

La question n’est plus, est-ce possible d’y arriver pour moi.
Elle devient, comment y arriver, moi aussi ?

A cette étape-là, il y a une chose qui paraît anodine mais qui ne l’est pas.
La plupart des gens qui souhaitent venir au Japon, espèrent que ça va marcher.
Alors que ceux qui y arrivent n’espèrent pas, ils y croient, j’irais même jusqu’à dire qu’ils ont la foi. La foi en leur réussite.

Je sais quand on parle de foi, sa fait religieux et tout. Mais si vous êtes religieux, vous avez la justement un avantage. L’avantage de savoir ce que c’est que d’avoir la foi.
Seulement dans notre cas, c’est avoir la foi en vous, la foi en vos capacités illimitées, la foi en votre réussite.

Quand vous avez la foi, vous pouvez fermer les yeux et voir clairement vos objectifs déjà atteint. Vous pouvez les touchez, vous pouvez sentir, ou entendre, etc… Vous êtes à un autre niveau que celui qui espère.

Jim Carrey disait dans un speech :

Why not take a chance on faith, not religion, but faith. Not, hope, I don’t believe in hope…Hope is a beggar. Hope walks through the fire and FAITH leaps over it.

(Pourquoi ne pas s’essayer à la foi, pas à la religion, mais à la foi. Pas à l’espoir, je ne crois pas en l’espoir… L’espoir est un mendiant. L’espoir marche sur le feu, et la foi saute par dessus.)

Si je suis ici, c’est en partie parce que j’avais moi aussi cette foi. Je ne voyais pas ça comme de la foi à l’époque, mais j’étais persuadé que j’allais réussir. Je me disais que si le futur était déjà inscrit quelques part, alors c’est que c’était déjà acquis. Je devais simplement trouver les moyens concrets, les étapes pour y rendre ce futur, mon présent.

Et je pense pour la plupart de ceux qui vivent aujourd’hui au Japon c’est pareil. Au-delà même du Japon, si vous lisez un peu les biographies ou juste les interviews des personnes importantes de ce monde. Vous voyez qu’ils ont tous le même état d’esprit. Avant d’y arriver ils étaient persuadés de réussir, ils avaient la foi.

C’est ce que je voulais partager avec vous.
Ayez la foi en vous, en votre succès.
Parce qu’avant de réaliser vos rêves, avant de transformer vos objectifs en réalité concrète. Avant de convaincre vos amis, votre famille de vous supporter, dans vos projets, vous devez être déjà convaincu.

Vous devez avoir cette foi, qui vous permettra de sauter au-dessus des nombreux obstacles enflammés qui jalonneront votre parcours.

C’est seulement la première étape. Mais si vous vous n’y croyez pas. Ce sera difficile que les autres y croient aussi. Alors vos rêves, resterons dans le domaine de l’impossible, dans le domaine du rêve.

Vous n’avez pas besoin d’avoir confiance en vous, pour avoir la foi. Vous devez juste y croire, je dirais même aveuglément…et comme toujours passer à l’action.

Pour vous aider à bien démarrer ou progresser dans votre l’apprentissage du Japonais. Je vous offre ce livre, (normalement vendu 2,99), dans lequel j’aborde les 4 piliers pour apprendre le japonais en autodidacte.

Vous pouvez télécharger votre copie ici

Télécharger

Apprendre_le_Japonais_en_Autotdidacte - cover

Le truc c’est de lire, et ensuite d’appliquer.
J’ai essayé de rendre la lecture facile et le plus intéressant possible.

J’espère que cela vous permettra de passer à un autre niveau. Ayez confiance en vous!

Télécharger tout ici :

Télécharger le livre complet


A lire absolument :

Visajapon — le blog pour rester motivé et poursuivre ses rêves au Japon.

Passez à l'Action, rester productif et motivé pour transformer vos projets au Japon en réalité. Tous au Japon!