Rentrée 2017-2018 : Démarrer l’année dans les startings Blocks

C’est bientôt la rentrée des classes. Si vous travaillez, ça ne va pas changer votre vie. Mais c’est toujours une période importante.

Cette période après les grandes vacances ou tout redémarre. Les trains redeviennent bondés. Les gens reviennent de vacances encore plus stressés qu’ils ne sont partis.

On retrouve une tonne d’emails dans sa boite, et on devient « isogashi à la mort » (occupé à la mort) pour les 2 semaines à venir. LOL.

Mais voilà, la rentrée c’est un nouveau départ,
de nouvelles aventures,
de nouveaux camarades,
de nouveaux profs pour les étudiants,
de nouveaux boss pour ceux qui travaillent

Pleins de fun en perspective…(j’avoue que j’aime bien les challenges donc j’ai tendance à prendre les changements du bon côté.)

La rentrée scolaire, c’est le moment idéal pour se lancer un nouveau défi, un nouveau challenge.

De s’inscrire à un club de sport ou autre activité de sa municipalité,
– apprendre un instrument,
– apprendre une langue,
– apprendre quelque chose que vous voulez vraiment faire.

C’est le moment idéal, pour commencer à zéro. Je dirais même que le 1er septembre, pour ne pas dire tout le mois de septembre, à sûrement beaucoup plus d’impact, que n’importe quel 1er janvier.

Quand on y réfléchit, les bonnes résolutions du 1er janvier. Ça ne fonctionne pas. J’en parlais dans mon article sur comment rester concentrer.

Le problème, c’est qu’en janvier, l’année scolaire est déjà entamée. La plupart des inscriptions sont fermées. Il fait froid dehors, ce qui ne pousse pas vraiment à sortir pour faire du sport ou autres activités en exterieure.

On travaille déjà sur un ou plusieurs projets, qu’on a probablement commencé avec l’année scolaire précédente…

Au final, on ne crée pas de structure autour de nos résolutions. Et c’est ce manque de structure, de contrat d’Ulysses pour reprendre le terme déjà utilisé. Qui nous empêche de suivre et de réaliser nos objectifs.

Mais si on rapportait tout ça à septembre. Cela changerait beaucoup de choses.

Depuis l’enfance, on est formaté à voir septembre comme le début d’une nouvelle année. Nos parents nous inscrivent à de nouvelles activités, on commence une nouvelle année scolaire, un nouveau bahut, de nouvelles matières, de nouveaux potes, une nouvelle routine, etc…

Donc logiquement cela fait plus de sens, de commencer quelque chose de nouveau en septembre, bien plus qu’en janvier…

Non seulement ça fait plus de sens, mais ça donne plus de résultats. Parce que l’environnement, nous pousse à agir. On a pas le choix.

Quand on passe en classe supérieur, on est obligé de bosser pour avoir son année. Et en allant en cours, on progresse…(encore plus si vous faites vos devoir à la maison)

Quand on s’inscrit au conservatoire, on est obligé d’aller au cours pour apprendre d’un instrument. Et en allant en cours, on progresse…(encore plus si vous pratiquez à la maison)

Quand on s’inscrit dans un club de basket, on est obligé d’aller aux entraînements pour jouer aux matchs de compétitions. Et en faisant les entraînements, on progresse…(encore plus si vous vous entraînez en plus hors des entraînements d’équipe)

Du coup, on a d’un côté les bonnes résolutions du 1er Janvierdestiné à sombrer dans l’oublie le 31 (du même mois).

Et de l’autre, la rentrée scolaire en septembre, le moment où on prend des décisions, qui ont vraiment un impact sur notre vie. Et pourtant, on ne les voient pas comme de bonnes résolutions… c’est normal, c’est la rentrée !

Et si on changeait. Et si on mettait le 1er janvier et ses bonnes résolutions à la poubelle. Pour ne laisser uniquement que le 1er septembre.

Parce que clairement le 1er janvier, c’est une illusion pour la plupart. On prend des résolutions uniquement pour se donner bonne conscience… c’est tout.

Le truc, ce serait de faire du 1er Septembre, le Jour ultime du changement. Bien sûr on ne change pas du jour au lendemain. Mais on peut changer de direction du jour au lendemain.

On le fait déjà à peu près tous les ans, à cette même période. Donc pour nous, ça ne va pas changer grand chose. Simplement on va ajouter une résolution supplémentaire pour celle qu’on ne fera pas en janvier.

Et à cette résolution, on va ajouter un contrat, notre fameux contrat d’Ulysses. Ça pourra être par exemple de s’inscrire à cours de dessin si vous voulez apprendre à dessinez.

Ça pourra être de s’inscrire à un magazine de science, si vous êtes passionné d’astronomie.

Ça pourra être de s’inscrire à une association, pour faire du sport et bouger tous les dimanches.

Le truc c’est de s’inscrire, de s’attacher à quelque chose, d’investir réellement sur ce sur quoi on veut changer.

En s’inscrivant, en investissant sur soit même, on s’attache au mat du bateau comme Ulysses, lors de son passage devant l’île des sirènes.

Une fois que vous êtes inscrit, vous aurez beaucoup plus de chances d’agir. D’aller en cours, de faire les exercices, de bouger, d’avancer de progresser. Que si vous êtes libre comme le vent sur la mer…

La liberté mène souvent à l’oisiveté. On aimerait se convaincre du contraire, de notre libre arbitre et de comment on est fort mentalement pour résister aux tentations. Mais au final, rien du tout.

Y a rien de mieux qu’une deadline et une sanction pour nous pousser à agir. 97% des gens (moi y compris) vous leur donnez un mois pour faire un rapport sur leur voyage au Japon, ils le feront la dernière heure, du dernier jour avant la fin du délai.

Parce qu’on est libre. On a tout le temps. Ou on en a l’illusion… la vérité c’est que tant que vous n’avez pas ce que vous devez faire. Vous n’êtes pas libre. Les gens les plus libres sont ceux agissent tout de suite, qui font le rapport le premier jour et hop ils sont vraiment libre.

Le reste, ils procrastinent… et plus la date limite arrivent, plus ils stressent… vous appelez ça être libre ?

Bref, tout ça pour nous dire, que la rentrée approche. Profitez-en pour passer à l’action sur vos résolutions. C’est LE moment, le vrai !

  • Parce qu’en suite, il sera trop tard.
  • Parce qu’en suite, vous n’aurez plus temps.
  • Parce qu’en suite, ce sera les fêtes.
  • Parce qu’en suite, ce sera janvier et son lot résolutions aussi irréalisables que les années passées.

Profitez de cette fin 2017, (il ne reste que 4 mois avant 2018), pour prendre de l’avance. Faire réellement la différence, et changer votre trajectoire dans la direction ou vous voulez aller.

Faites le pour vous, faites le pour votre famille, faites pour vos amis. Si vous n’êtes pas satisfait de la vie que vous avez. Si vous voulez plus, si vous voulez faire plus, pour vous, pour vos proches.

Comme Le disait Ghandi :

Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.

Vous le pouvez, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action.

Pour vous remercier de votre attention et de vous aider à passer à l’action. Vous avez droit à un accès spécial rentrée 2017 à toutes les formations Visajapon.

Que vous profitez ou non de cette promo, je vous remercie de votre lecture. Et je vous invite vraiment à passer à l’action dessus. C’est le plus important.

Imaginez, demain vous vous inscrivez à une classe, une association, ou un club.

La semaine prochaine vous rencontrez des gens comme vous, avec des passions et ambitions similaires. Ensemble, vous décidez d’accomplir vos rêves. Et d’ici quelques moi, quelques années c’est fait.

Ca ne vous aura pas demander une effort extraordinaire. Mais en passant à l’action, vous aurez enclenché la roue (de la fortune ou du destin comme vous voulez).

Changer de vie du jour au lendemain est presqu’impossible (le loto peut-être). Mais changer de direction, tirer les voiles et virer à tribord du jour au lendemain, c’est possible.

Et en continuant dans la bonne direction, vous arriverez à votre One Piece.

Si cet article vous été utile, avant de le partager, passez à l’action.

  1. Définissez votre Résolution
  2. Définissez ce qui pourrait vous attacher à elle.
  3. S’attacher

Essayez. Vraiment.

Peace & Action
(。•̀ᴗ-)و ✧

Wilde.

Pour vous aider à bien démarrer ou progresser dans votre l’apprentissage du Japonais. Je vous offre ce livre, (normalement vendu 2,99), dans lequel j’aborde les 4 piliers pour apprendre le japonais en autodidacte.

Vous pouvez télécharger votre copie ici

Télécharger

Apprendre_le_Japonais_en_Autotdidacte - cover

Le truc c’est de lire, et ensuite d’appliquer.
J’ai essayé de rendre la lecture facile et le plus intéressant possible.

J’espère que cela vous permettra de passer à un autre niveau. Ayez confiance en vous!

Télécharger tout ici :

Télécharger le livre complet


A lire absolument :

Visajapon — le blog pour rester motivé et poursuivre ses rêves au Japon.

Passez à l'Action, rester productif et motivé pour transformer vos projets au Japon en réalité. Tous au Japon!