Travailler au Japon : les 5 étapes et le problème numéro 1 Dont Personne Ne Parle

Tokyo, le 16 Mai 2017 17:28
Voici les 5 étapes :

  1. Une fois que vous avez foi en vous.
  2. Une fois que vous avez fait vos recherches.
  3. Une fois que vous avez pris votre décision sur ce que vous voulez faire au Japon.
  4. Une fois que vous avez fait votre plan.
  5. Il ne vous reste plus qu’à bosser, qu’a construire le pont entre votre situation actuel et votre situation idéal.

C’est tout ! Et je serai même tenter de vous laisser un

Just Do it.

Mais nous savons tous les deux que ça ne suffit pas.

Le Just Do it, « fait le, c’est tout », est une très belle philosophie, une belle phrase courte, et pleine d’action et tout. Malheureusement, dans la pratique, ce n’est pas aussi simple.

Ce qu’il vous faut, ce sont des stratégies qui donnent des résultats concrets, qui fonctionnent. (Uniquement) si vous voulez vous mettre au boulot.
Pour Construire le pont entre votre situation actuelle, et vos rêves.

Le problème, ce numéro un, ce n’est pas le japonais. Ce n’est pas le manque de temps. Ce n’est pas le manque d’argent, de diplome ou d’expérience…

Entre nous, ce qui nous tue nos projets, c’est « la procrastination« .

La Procrastination

Reporter ce qu’on veut faire ou ce qu’on doit faire aujourd’hui à demain. Et spécialement pour nous, qui ayons un projet personnel qui est hors des sentiers battus (Partir vivre et travailler au Japon, ce n’est pas si courant… que je sache).

Souvent, personne ne nous pousse, personne ne nous incite à travailler pour partir au Japon. On se retrouve donc seul, avec nos rêves, nos ambitions.

Et se motiver tout seul, c’est une chose. Mais passer de la motivation à l’Action, c’est encore à un autre niveau.

Des gens qui veulent aller au Japon, vous pouvez en trouver un peu partout. Mais des gens qui vivent et travaillent au Japon, vous en avez un petit nombre comparer aux candidats au départ.

Pour moi l’une des raisons principales de la réussite de certain, c’est la mise en ordre de leurs priorités.
La très grande majorité de ceux qui vivent et travaillent ici avaient le Japon dans leurs priorités.

Qu’est-ce que cela signifie avoir le Japon dans leurs priorités ?

Pour moi, ça veut dire, y penser pratiquement jour et nuit.
Travailler pour la réalisation de son projet japonais, tous les jours, avec diligence et continuité JUSQU’A y arriver.

  • Ca veut dire par exemple, regarder tous les jours des animes, ou des dramas Japonais, piquer certaines expressions et les réutiliser avec vos correspondants japonais.
  • Ca veut dire par exemple, se lever plus tôt pour apprendre le japonais.
  • Ca veut dire par exemple, être au téléphone tous les jours avec des amis japonais (ca peut-être une petite-amie, ou une petit-copain, peu importe).
  • Ca veut dire par exemple, regarder tous les jours les offres de VIE, de stages et d’emploi au Japon. Et « apply », candidater a ces offres lorsqu’elles vous conviennent.
  • Ca veut dire par exemple, faire un CV japonais et une lettre de motivation type. Et tous les jours envoyer le tout a une boite au Japon.
  • Ca veut dire par exemple, prendre Working Holiday au Japon, et venir se frotter aux réalités du pays, sans attendre d’avoir un poste sur avant de partir.

C’est juste pour vous donner des exemples de ce que vous pouvez faire. Sachant que plus vous vous investissez dans votre projet, et plus cela aura de chance de fonctionner derrière. C’est comme tout.

  • Il y aura une différence au final, entre celui qui fait 2 heures de japonais par jour, et celui qui en fait 3 heures par semaines.
  • Il y aura une différence entre celui qui envoi, un CV par jour, et celui qui en envoi un toute les trois semaines.
  • Il y aura une différence entre celui qui parle 30 minutes, tous les jours « en japonais » (c’est EXTRÊMEMENT IMPORTANT) avec ses amis et correspondants, et celui qui leur parle une 3 heures, une fois toutes les 3 semaines.
  • Il y aura une différence entre celui qui est physiquement au Japon. Qui peut donc passer les entretiens sur place, être disponible immédiatement. Et celui qui est disponible uniquement via Skype ou vidéoconférence, a 12 000 km du pays.

Enfin voilà, je ne vous apprends rien. Mais si vous voulez y arriver.
Si vous voulez venir au Japon. Vous devez faire la différence.

Vous devez la faire, déjà dans votre milieu, avec vos amis, vos compères qui ont le même rêve que vous.

Travailler au Japon, c’est avant tout avoir la différence entre ce que tout le monde fait, et ce que ceux qui ont réussi font.
Et souvent, pour ne pas dire tout le temps. Quand on observe ceux qui réussissent. On s’aperçoit qu’ils opèrent différemment.

Dans de nombreux cas, ils opèrent même à l’inverse de ce que font la moyenne des gens, les gens ordinaires. Je ne vais pas élaborer ici, mais juste pour attirer votre attention sur ce fait.

  • Les gens ordinaires empruntent, les gens qui réussissent prêtent
  • Les gens ordinaires épargnent, les gens qui réussissent dépensent (ils réinvestissent leurs gains)
  • Les gens ordinaires regardent la TV, les gens qui réussissent produisent des émissions ou font produire.
  • Les gens ordinaires achètent, les gens qui réussissent vendent
  • Les gens ordinaires consomment, les gens qui réussissent produisent.
  • Les gens ordinaires font x, les gens qui reussissent font y(=-x)lol.

Et quand je parle de gens ordinaires, je m’inclus dedans. (lol)

Je pense que vous voyez ce que je veux dire par, faire l’inverse, être de l’autre cote de la pièce, ou à l’autre extrémité de l’échelle.

Pour réussir au Japon, c’est pareil.
Il faut observer ce que font les gens qui réussissent et faire pareil.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas en allant 2 ou même 4 heures par semaine en cours de japonais, que vous allez réussir à venir au Japon.

Demandez aux professeurs de japonais de fac ou de n’importe quelle école de langue. Ils vous diront, que ce qu’on fait en classe, c’est insuffisant…
Je dirais que ça vaut pour n’importe quelle matière.

Si vous voulez atteindre une certaine maitrise, il va falloir s’investir dans le truc.
Bosser intensément pendant un bon moment, plusieurs mois, plusieurs annees parfois, ce ne sera pas toujours une partie de plaisir. Mais le jeu en vaut la chandelle.

J’ai l’impression de partir dans tous les sens… vous aussi ?

Bon je reviens au point central.

Just Do it : Ne fonctionne pas.

Il vous faut mieux que ça pour réussir. Il vous faut un système, des stratégies qui marchent pour vous.

Votre Ennemi numéro un, c’est la procrastination.

Pour lutter contre la procrastination, la première chose, est de mettre votre projet japonais, au sommet de vos priorités.

Parce que si vous ne le faites, pas vous n’allez pas pouvoir créer la différence nécessaire pour percer votre trou ici.

Pour illustrer, si vivre au Japon, ne fait pas partie de vos priorités.

  • Vous n’allez jamais trouver le temps d’étudier le japonais.
  • Vous n’allez jamais trouver le temps d’avoir de correspondants japonais.
  • Vous n’allez jamais trouver le temps de pratiquer le japonais (ORAL).
  • Vous n’allez jamais trouver le temps de venir au Japon, en vacances pour visiter, découvrir le pays, et voir si ça vous convient.

Et incidemment,

  • Vous n’allez pas trouver la motivation pour revenir.
  • Vous n’allez pas trouver les moyens pour revenir en force, avec les diplômes, les expériences, les compétences, et les finances qui vous manquent peut-être aujourd’hui.

Pour toutes ces raisons, et bien d’autres que je n’ai pas cités.
Si la réussite au Japon est votre objectif, alors vous devez en faire une priorité dans votre vie.

  • CREER LE TEMPS, pour trouver des correspondants japonais.
  • CREER LE TEMPS, pour pratiquer la langue avec eux.
  • CREER LE TEMPS, pour apprendre la langue.
  • CREER LE TEMPS, pour apprendre les autres compétences nécessaires.
  • CREER LE TEMPS, pour acquérir diplômes et expériences.
  • CREER LE TEMPS, pour gagner les moyens financiers pour votre aventure.

On n’a qu’une seule vie !
Et plus vous passez du temps à vous plaindre de vos circonstances, plus vous passez a cotes d’opportunités qui vous sont accessibles aujourd’hui et plus demain…

Imaginer la semaine prochaine, vous vous dites :

Ah tiens, je vais regarder s’il n’y a pas de bourse pour le Japon.

Et vous vous apercevez qu’il y en a une. Mais que le dernier délai c’était le vendredi précèdent.

Imaginer la semaine prochaine, vous vous dites :

Ah tiens, je vais regarder s’il n’y a pas d’offre dans mon secteur

Et vous vous apercevez qu’il y en a une. Pile poil votre profil, votre expérience. Mais vous envoyez votre email on vous dit que le poste vient tout juste d’être pris. Vous postuliez quelques jours avant et c’était pour vous…

Donc agissez MAINTENANT ! C’est votre REVE.
C’est pour vous et personne d’autre.

Peace & Action
(。•̀ᴗ-)و ✧

Wilde.

Pour vous aider à bien démarrer ou progresser dans votre l’apprentissage du Japonais. Je vous offre ce livre, (normalement vendu 2,99), dans lequel j’aborde les 4 piliers pour apprendre le japonais en autodidacte.

Vous pouvez télécharger votre copie ici

Télécharger

Apprendre_le_Japonais_en_Autotdidacte - cover

Le truc c’est de lire, et ensuite d’appliquer.
J’ai essayé de rendre la lecture facile et le plus intéressant possible.

J’espère que cela vous permettra de passer à un autre niveau. Ayez confiance en vous!

Télécharger tout ici :

Télécharger le livre complet


A lire absolument :

Visajapon — le blog pour rester motivé et poursuivre ses rêves au Japon.

Passez à l'Action, rester productif et motivé pour transformer vos projets au Japon en réalité. Tous au Japon!