Voici Pourquoi La Plupart Des Gens Ne Parlent Pas japonais…

La plupart des gens attendent toujours le bon moment

  • Le bon moment pour apprendre une langue,
  • le bon moment pour investir en eux,
  • le bon moment pour partir,
  • le bon moment pour prendre des risques.

Je ne sais pas pour vous mais, personnellement, je n’ai jamais rien obtenu en attendant le bon moment.
En attendant, d’avoir plus de temps,
en attendant d’avoir plus d’argent,
en attendant d’avoir plus de connaissances,
en attendant d’être parfait ou parfaitement prêt.

Je ne dis pas qu’il faut être impatient. Il y a une différence entre attendre passivement, le bon alignement, que tous les feux soient aux vert. Et attendre en TRAVAILLANT, en FAISANT, en S’EXERCANT, en PRATIQUANT.

Si vous êtes déjà dans l’action, si vous FAITES déjà, alors oui, il faut continuer ses efforts, et être patient. Mais pour la plupart des gens ce n’est pas le cas. Ils vous disent :

  • J’attends d’avoir un peu plus de temps.
  • J’attends d’avoir un peu plus d’argent.
  • J’attends de trouver un travail.
  • J’attends d’être meilleur en japonais.
  • J’attends, j’attends, j’attends

ARRETER D’ATTENDRE ! AGISSEZ ! COMMENCER !

Démarrer dès maintenant !
A faire ce que vous voulez faire.
A vous préparer à partir là où vous voulez aller.
A vous lancer à la poursuite de ce qui vous fait vibrer.

N’attendez plus d’avoir plus de temps.

N’attendez plus d’avoir plus d’argents.

N’attendez plus d’avoir plus de chance.

Bougez-vous et ALLEZ CHERCHER ce que vous ATTENDEZ de la vie.

Vous vous dites facile à dire ! Mais dans la pratique, ce à quoi j’aspire c’est compliqué,
ça demande du temps
ça demande de tomber sur des opportunités
ça demande

C’est aussi ce que je pensais…
Je croyais qu’il fallait être juste patient, attendre la bonne fenêtre de tir, d’être pile au bon endroit et à la bonne heure pour que ca marche.

Mais au fils de années, j’ai vraiment réalisé la chose suivante :
Dans une journée on n’a que 24h.
Pas une minute, pas une seconde de plus.
Et ces 24 heures, nous les avons tous à égalité. TOUS, sans exception.
Autrement dit, le temps est l’egalisateur universelle.

Les questions que je me suis posé c’est si on a tous le même temps, si on a tous 24h.

  • Comment se fait-il que certains réussissent a parler japonais, alors que d’autres non ?
  • Comment se fait-il que certains deviennent des champions, alors que d’autres non ?
  • Comment se fait-il que certains deviennent des musiciens professionnelles, alors que d’autres non ?
  • Comment se fait-il que certains deviennent des entrepreneurs à succès, alors que d’autres non ?

C’est quoi la différence entre ceux qui réussissent et ceux qui échouent ?

En cherchant, en me documentant, je me suis rendu compte que plus que l’intelligence, plus que le talent, plus que la fortune familliale, plus que les etudes, ce qui compte avant TOUT, c’est comment ils utilisent leurs 24h.

Je me suis rendu compte que les gens qui réussissent, prennent tous des décisions très vite. Ils n’attendent pas, ils n’ont pas le temps.

Ils vous expliquent qu’une journée c’est 1440 minutes, et que ces 1440 minutes, sont comme 1440 opportunités.

Certains vont même jusqu’à voir chaque seconde comme une opportunité, soit 86 400 opportunités. (Pendant que nous on attend…)

Mais ce n’est pas tout…

Pour eux, chaque opportunité est UNIQUE. Elle ne se représentera jamais. Ils est donc urgent d’en saisir le maximum, chaque jour. Jour après jour, après jour,…

Pour illustrer, imaginer que vous êtes un entrepreneur, vous avez une petite boutique sur internet. Votre serveur plante pendant 12h, de 8h à 20h la ou vous faites 95% de vos ventes.

Vous ne faites pas de vente. Toutes les prospects qui sont arrivés sur votre site ont vus une Page error 500. Ils ne reviendront Jamais.

Cette journée vous reviens à 0 !
Le lendemain, google modifie son algorithme une N-ieme fois, vous n’apparaissez plus en première page. Les prospects n’arrivent plus.

Eh oui, chaque jour est aussi précieux que ça ! Chaque jour on a des opportunités, à nous de les saisir ou non. Car elles ne se représenteront peut-être plus jamais !!!

Quand j’ai découvert ça, j’ai fais WOW.
Ok. Et moi qui attendait l’opportunité qui arrive le weekend surprochain. Peut-être qu’en fait, j’ai des opportunités qui m’attendent la, tout de suite, mais que j’en suis pas conscient. Du coup, je dors dessus…

On a tous de multitudes d’opportunités, parfois sous nos yeux, qui n’attendent qu’a être retournée, ou appréciée. Mais on ne fait rien avec parce qu’on attend.

On regarde au loin, en se disant que ca va venir de la bas !

Alors qu’en fait, elles sont déjà là. Tout ce que vous avez à faire, c’est de vous baisser et de les ramasser.

Aujourd’hui, c’est ma réalité.
Je me lève tous les matins au plus tard à 5h, et j’essaie de saisir le maximum d’opportunités, tous les jours, même le dimanche.

Et quand on cherche bien bien bien, on trouve. Le monde est plein de surprise, il y a vraiment des opportunités partout.

Par exemple, beaucoup d’étudiants de japonais se disent que c’est difficile de rencontrer des japonais.

Spécialement quand on habite en province. On se dit :

Y a pas de japonais dans mon coin. Je suis pas dans une grandes villes comme Marseille, ou Lyon… Impossible de trouver quelqu’un pour échanger. Il faudrait bouger dans une grande ville.

Quand on a habite a Lyon ou Marseille on se dit :

Y a presque pas de japonais ici, à Paris il y en a plein. Impossible de trouver quelqu’un pour échanger. Il faudrait bouger sur Paris.

Quand on habite a Paris on se dit :

Y a que des touristes japonais ici, personne ne restent. Impossible de trouver quelqu’un pour échanger sur le long terme. Il faudrait bouger au Japon.

Et quand on est au Japon on se dit :

Y a plein de japonais, mais ils sont tous isogashii (occupés)…il faudrait bouger…

C’est la phylosophie de l’attentiste.

Pendant que vous attendez, pendant que vous pensez que c’est mieux ailleurs. D’autres prennent avantage de leurs conditions actuelles et font tous pour atteindre leurs objectifs.

La vérité, c’est qu’il ya des japonais PARTOUT.

Si vous le voulez, vous pouvez rencontrer des japonais dans votre région.

Que vous habitez à Rouen ou au fin fond de l’Alsace. Si vous êtes prêt à trouver des japonais, vous allez les trouver.

Avant-Hier je discutais sur LINE([Ajoutez-moi sur LINE][LN]) avec un lecteur du site. Il me disait que comme il n’était pas à Paris.
C’était chaud.

Mais en cherchant quelques minutes sur Google, j’ai trouvé un endroit dans sa région ou il y a de fortes chances qu’il puisse échanger avec des japonais.

Je n’ai pas de baguette de sourcier. J’ai juste taper : « nom de la grande ville du coin+japonais »

Puis j’ai scrollé à travers tous les restaurant japonais du coin, jusqu’à voir Association Franco-japonais du coin.

J’ai cliqué j’ai lu et, il y avait écris :

ça y est les rencontres Franco-japon d’aide ont repris tous les vendredis soir au Café-Bar du coin.

Ça m’a pris quelques minutes, c’est tout.

Le problème ce n’est pas le manque de volonté.
C’est juste que quand on ne sait pas, on présume. Et présumer sans avoir chercher, mène souvent à de mauvaises assomptions.

Ça m’est arrivé également, je suis passé par la loi aussi.

Quand je suis arrivé a la fac(il y a ouuuh 14 ans). Je me suis mis à chercher des japonais sur Paris, pour les rencontrer.

Venant d’une ville de banlieue parisienne, du 93, Bobigny pour ne pas la nommée. Je me disais que c’était impossible de trouver des japonais dans le 93. Vu la réputation du département, vu les gens, l’environnement, même en rêve, c’était mort. Oublie.

Mais la toute première japonaise que j’ai rencontré ma ouvert les yeux sur mes fausses assomptions.

A la fin de notre café, avec d’autres camarades de fac, ainsi que d’autres japonais (les japonais adorent se rencontrer en groupe).

Pour rentrer on a pris le même métro, la ligne 5. On est sortie à la même station, Bobigny Pablo Picasso

J’hallucinais. Elle habitait a Bobigny, dans le 93, dans la même ville que moi…

Ce jour-là non seulement je me suis pris une raclé en Japonais (j’ai déjà raconté cette humiliation dans le livre je crois) mais j’ai aussi compris que les japonais étaient partout.

Il faut simplement les chercher.

Depuis ce jour-la, je n’ai jamais eu de problème pour rencontrer des japonais. Que je sois à Londres, à New York lorsque j’y étais pour mes études de commerce, j’allais à Book Off du coin déposer mes annonces… (vous me direz une pierre deux oiseaux hein).

Ce que j’ai découvert, c’est qu’en France… et probablement dans la plupart des pays francophone.

Vous pouvez trouver des japonais à peu près partout. Et en particulier dans les nombreuses écoles de langues (françaises).

Des écoles de langues francaises, vous en avez pratiquement partout. On en entend pas parler car en tant que francophone, on apprend le français à l’école classique.

Mais au même titre qu’on peut aller au Japon, faire un stage ou plus dans une école de langue (japonaise). Les étrangers font pareil en France. Et ils le font dans les écoles de langue.

Donc les écoles de langues, c’est là où, les étrangers viennent pour aprendre le français. Vous en avez bien sûr dans les grandes villes.

Mais vous en avez aussi des villes de province, car le coût de la vie est moins chère.

Du coup, les écoles provinciales peuvent être plus attractives sur le plan financier et même culturel. Car il y fait bon vivre…

…en tout cas, il y a une meilleure ambiance que quand on arrive 45 minutes en retard après avoir été coincé dans le RER à Paris…

Le truc que je faisais à l’époque, j’allais dans les écoles de langue, et j’y déposais des annonces en japonais pour échanger.

Les japonais de l’école voyaient mon annonce. Ils prenaient l’un des numéros /emails que j’avais laissé pendre, et me contactaient pour boire un verre ou autres.

Mais ce n’est pas tout…

Mis à part les écoles de langue. Vous avez aussi les associations franco-japonaise local. Certaines proprosent des rencontres franco-japonaise toutes les semaines.

Tout ce que vous avez à faire, c’est d’être au rendez-vous. Ça se trouve, il y en a même une ce soir pas très loin de chez vous ?!

Qui sait ? Il faut juste chercher…jusqu’à trouver.
(Que faire si on ne trouve pas ? Excellente question j’y répondrais une prochaine fois ;))

Comme d’habitude, c’est juste pour vous motiver et pour vous inciter à passer à l’action. C’est seulement comme ça que vous allez pouvoir réaliser vos rêves.

Bon courage, bonne recherche.
Et n’oubliez pas, on a tous le même temps. Ce qui compte c’est Comment on l’utilise… plus sur ce sujet une prochaine fois 😉

Peace & Action
(。•̀ᴗ-)و ✧

Wilde.

Pour vous aider à bien démarrer ou progresser dans votre l’apprentissage du Japonais. Je vous offre ce livre, (normalement vendu 2,99), dans lequel j’aborde les 4 piliers pour apprendre le japonais en autodidacte.

Vous pouvez télécharger votre copie ici

Télécharger

Apprendre_le_Japonais_en_Autotdidacte - cover

Le truc c’est de lire, et ensuite d’appliquer.
J’ai essayé de rendre la lecture facile et le plus intéressant possible.

J’espère que cela vous permettra de passer à un autre niveau. Ayez confiance en vous!

Pour lire la suite, .

Télécharger le livre complet

A plus tard ^^v

Peace & Action
(*。•̀ᴗ-*)و ✧

Wilde.


A lire absolument :

Visajapon — le blog pour rester motivé et poursuivre ses rêves au Japon.

Passez à l'Action, rester productif et motivé pour transformer vos projets au Japon en réalité. Tous au Japon!